L'éprouvette

Action écologique et jeu vidéo

Le jeu vidéo peut-il aider à changer notre rapport à l’environnement et à agir pour un futur désirable ?

© Stray Fawn Studio

Quoi de plus opposés a priori que la nature et un artefact numérique comme le jeu vidéo ? A-t-on jamais vu des personnages de jeux vidéo vider leurs poubelles ? Comment la nature fait-elle partie du jeu et comment la place qui lui est accordée nous renseigne-t-elle sur notre rapport problématique au reste du vivant ?

Dans cet atelier, vos élèves explorent les modèles environnementaux dominants de l’histoire du jeu vidéo. En effet, de nombreux jeux de gestion sont fondés sur la compétition et le cumul de ressources, selon un modèle dit « extractiviste ». Une fois ce modèle identifié, il s’agit de proposer et de discuter d’une sélection de jeux qui le critiquent.

Cet atelier propose d’explorer la lecture politique donnée aux questions écologiques dans les jeux vidéo. Nous abordons par exemple les univers vidéoludiques mettant en scène un futur post-apocalyptique, pour ensuite réfléchir aux registres d’action autorisés ou non pour notre avatar.

Parmi les jeux discutés durant l’atelier : 

Mountain (2014), Niche: a genetics survival game (2016), Lichenia (2019), Outer Wilds (2019).

Infos pratiques

bubble_chart
Ateliers scientifiques
textsms
DurabilitéCulture numérique
today
Dates au choix
timer
1h30
place
Dans votre établissement scolaire
credit_card
Gratuit pour les écoles vaudoises / Consulter notre politique tarifaire
accessibility
Scolaires
face
15 - 18 ansDegré secondaire II
groups
6 à 24 participant·e·s

Objectifs pédagogiques

  • Discuter les objectifs « éducation au développement durable » (EDD) de l’UNESCO
  • Expérimenter des futurs possibles et observer leurs conséquences politiques et écologiques
  • Verbaliser et confronter ses choix
  • Questionner la gestion des outils numériques

Chercheur·e·s UNIL

  • Loïse Bilat, Collège des humanités, EPFL / HEP Fribourg /  GameLab UNIL-EPFL
  • Selim Krichane, Collège des humanités, EPFL / GameLab UNIL-EPFL
  • Yannick Rochat, Section des sciences du langage et de l’information, Faculté des lettres, UNIL / GameLab UNIL-EPFL
  • Fabián Ruz, Collège des humanités, EPFL / GameLab UNIL-EPFL

 

Partenaires

  • Fonds national suisse pour la recherche (Agora)
  • Collège des humanités EPFL
  • GameLab UNIL-EPFL

Remarques

  • La salle de classe doit être équipée d’un système de projection avec prise HDMI.
  • L’atelier doit se tenir dans une salle équipée d’ordinateurs (1 pour 2 élèves).