L'éprouvette

De la fuite au refuge

Parcours de migration forcée : sur les pas et au fil des démarches de réfugié·e·s.

Markus Spiske / Unsplash

Thématique au cœur de l’actualité, la migration englobe des réalités qui échappent souvent au plus grand nombre. Pourquoi un être humain choisit-il de quitter ses proches et son pays ?  À cause d’une guerre, des conséquences du changement climatique ? Le temps d’un atelier, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), le Centre de recherche sur l’action politique de l’Université de Lausanne (CRAPUL) et L’éprouvette invitent les élèves (et les curieux) à se mettre dans la peau de migrant·e·s pour emprunter un parcours jalonné d’embûches.

Imaginez qu’après un long voyage plein d’incertitudes, vous arriviez dans un lointain pays étranger, où vous ne connaissez personne et dont vous ignorez la langue. En quête de sécurité, vous pensez avoir fui une guerre ou la misère, la peur et la violence, mais vous vous rendez compte que d’autres épreuves vous attendent et ce ne sera pas de tout repos !

Cet atelier propose aux élèves de se mettre temporairement à la place des personnes réfugiées, en savoir plus sur leurs réalités et les parcours administratifs qu’elles doivent traverser, et mieux comprendre comment nos institutions les prennent en charge.

Que penserez-vous après avoir expérimenté par vous-même les différentes épreuves d’un parcours de migration ?

Infos pratiques

bubble_chart
Ateliers scientifiques
textsms
Migration
today
Dates au choix
timer
Entre 1h et 1h30
place
Dans votre établissement scolaire · À l'UNIL - Anthropos café
credit_card
300 CHF par atelier
accessibility
ScolairesAssociations et Entreprises
face
AdultesDegré primaireDegré secondaire I
groups
12 à 25 participant·e·s

5P – 11S

  • Se représenter l’expérience de la migration forcée par immersion
  • Interroger le système politique et les inégalités sociales
  • Aborder des questions de citoyenneté
  • Sensibiliser les futur·e·s citoyen·ne·s à la question migratoire

Fiona Friedli et Agnès Aubry (CRAPUL)

Andrés Guarin (OSAR)

L’atelier est donné successivement à plusieurs classes. Les établissements scolaires réservent donc plusieurs ateliers à la suite, au minimum 3.