L'éprouvette

Nos émotions collectives

Table ronde

© Maria Guta et Lauren Huret

Donner du sens à son ressenti est un travail auquel tout être humain est confronté. En quoi ce processus devient-il politique lorsque les affects sont mis en partage ?

« Partout c’est la grosse piscine et tout le monde nage. »

En guise de préambule à la pièce Extinction Piscine, nous sommes invitéexs à surnager, surfer ou couler dans le bain trouble des émotions, en compagnie d’intervenantexs de diverses disciplines. Iels réfléchissent à la manière dont les corps, les voix, les mots ou les images sont susceptibles d’exprimer, de travailler, d’enrichir ou de trahir les affects.

De la littérature à l’ethnographie en passant par la mise en scène théâtrale, l’enjeu est finalement le même : le passage périlleux du sensible à l’intelligible, de l’expérience intime à sa mise en forme individuelle ou collective.

Les émotions ne se réduisent pas à leurs dimensions biologique et psychologique. Elles possèdent une dimension sociale puisqu’elles obéissent à des règles communes qui indiquent les affects qui doivent être ressentis ou figurés ou, au contraire, ceux qui doivent être condamnés au silence. En basculant du Je au Nous, les émotions ont également une dimension politique : en se donnant en partage, elles permettent à des êtres dispersés de « faire corps » et de s’engager dans des collectifs de célébration ou de lutte.

À tour de rôle, deux intervenantexs de chaque forme d’expression – écriture littéraire, théâtre et enquête ethnographique – échangeront sur leurs manières d’inclure les affects dans leur pratique. Nous serons également invitéexs à réfléchir sur « ce que ressentir veut dire ». Après tout, donner du sens à son ressenti, le transformer en une expérience visuelle, auditive ou textuelle, pour soi comme pour autrui, est un travail à la fois minutieux et ordinaire auquel tout être humain est confronté.

Infos pratiques

bubble_chart
Rencontres et Événements
textsms
ThéâtreArtDurabilité
today
13.10.2023
schedule
ve 17h30
timer
1h30
place
Foyer de La Grange
credit_card
Entrée libre, sur inscription
accessibility
Adultes
face
Adultes

Discipline

Table ronde

Soirée combinée

À 20h (après la table ronde)
Extinction piscine
du collectif anthropie
Théâtre | Performance | Multimédia

Générique

Modération et introduction

Laurence Kaufmann, professeure à l’Institut des sciences sociales (ISS) et chercheure au sein du laboratoire Théorie sociale, Enquête critique, Médiations, Action publique (THEMA) –UNIL

Intervenantexs

Deux membres du collectif anthropie

Jérôme Meizoz, écrivain
Tasha Rumley, écrivaine

Célia De Pietro, chercheure à la Faculté des sciences sociales et politiques – UNIL
Yannick von Büren, chercheur à la Faculté des lettres et des sciences sociales – UniNE

Arianna Camilli, comédienne
Jonas Lambelet, comédien et metteur en scène

Dans la presse

Événements liés